vendre un terrain à Bruxelles

Comment vendre un terrain à Bruxelles ?

La vente d’un terrain à Bruxelles est une opération longue et qui peut être fastidieuse. Elle requiert la réalisation d’un certain nombre de démarches administratives. Pour réussir à céder plus rapidement une parcelle, il faut avant tout s’assurer qu’il soit constructible.

En d’autres termes que l’on peut y ériger un bâtiment. Pour en être fixé, il est conseillé de se rapprocher de la mairie de la situation du bien. Seule la consultation du plan local d’urbanisme ou PLU permettra de savoir quel est le statut juridique de la parcelle. Dans cet article, informez-vous sur les étapes nécessaires pour vendre un terrain à Bruxelles.

Valoriser son terrain

C’est une étape importante dans un projet de cession d’une parcelle nue. Un acheteur potentiel sera plus enclin à choisir un terrain bien aménagé plutôt qu’un autre qui soit laissé en l’état par son propriétaire. Il est recommandé de rendre votre bien le plus propre possible. Pour ce faire, il est parfois nécessaire de :

• Tondre la pelouse

• D’éliminer et de se débarrasser de certains déchets

• Procéder au débroussaillage

• D’aménager l’accès au terrain

L’idée est de le rendre plus attrayant aux yeux des acquéreurs. Ces derniers doivent pouvoir apprécier la topographie et la forme de la parcelle. Il faut qu’ils puissent se projeter sur ce qu’ils peuvent construire sur le terrain.

Préparer les documents requis pour la vente

Il convient de savoir que les acquéreurs potentiels s’intéresseront davantage à une parcelle qui soit parfaitement en règle. Vous aurez ainsi plus de chance à trouver un acheteur si tous les papiers et dossiers nécessaires concernant le terrain sont complets. Le vendeur a alors tout intérêt à les rassembler. L’objectif est de rassurer toute personne intéressée par le bien immobilier quant à sa régularité. Les papiers en question peuvent être :

  • Un permis d’urbanisme
  • Des titres de propriété
  • Un procès-verbal de bornage
  • Un document d’arpentage
  • Un descriptif du terrain, etc.

En parcourant le site https://vendre-un-terrain.be/, vous aurez de plus amples renseignements sur les dossiers nécessaires à la vente d’un terrain en Bruxelles.

Valoriser son terrain

Signature d’un compromis de vente

L’une des formalités les plus importantes dans un projet de cession d’un terrain est le compromis de vente. Lorsqu’un acquéreur est intéressé par la parcelle et qu’il s’est mis d’accord avec le vendeur sur les différentes conditions, les parties vont signer un compromis de vente.

En le signant, acheteur et vendeur se sont engagés à le réaliser. La rédaction d’un tel acte doit être confiée à un notaire. C’est l’assurance d’avoir un document authentique. Ce professionnel pourra également vous conseiller et vous informer sur les différentes clauses et autres conditions suspensives.

La réalisation de la vente

L’opération consiste pour le vendeur et l’acquéreur à procéder à la signature de l’acte de vente. Les dispositions légales en vigueur exigent qu’il doive être effectué en présence d’un notaire pour qu’il revête le caractère authentique. Les deux parties peuvent avoir leur propre notaire ou en choisir un.

Il faut savoir qu’il se passe en général 4 mois entre le compromis de vente et cet acte de vente. Ce document permet d’enclencher le processus de transfert de la propriété du terrain du vendeur à l’acheteur, mais aussi celui du versement du prix convenu par les parties.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *